Découvrir

Actualités

©

vendredi 17 mars 2017

Inauguration d'une usine de déchets carnés en Guadeloupe

Une usine de traitement de déchets carnés a été inaugurée, ce vendredi 17 mars 2017, au Lamentin. Cette usine se chargera de l'équarissage et de la valorisation des déchets. La société de gestion des déchets de la Guadeloupe a procédé, ce vendredi 17 mars 2017, à l'inauguration d'une usine de traitement des déchets carné au Lamentin.

Cette usine répond à une double nécessité. Celle de la mise aux normes de la Guadeloupe en matière de traitement des déchets animaux et de la valorisation des déchets de la filière viande.

Pourtant, le projet ne s'est pas fait sans heurt. En 2014, un collectif d'association du Lamentin exprimait de vives inquiétudes sur l'implantation d'une unité de ce type sur le territoire de la ville. Mais, sa construction devenait plus que nécessaire au fil du temps.

Jusqu'ici, la Guadeloupe, par manque de structures, procédait à l'enfouissement des déchets carnés sous réquisitions préfectorales. Mais, la pratique est depuis longtemps interdites en Europe.

Or, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane bénéficiaient d'une dérogation pour palier le manque en la matière. Ce qui ne convient pas aux instances européennes. Elles menacent la France de lourdes de sanctions financières, à partir de juin 2017, si les Antilles-Guyane ne prennent pas des dispositions.

A quoi va servir l'usine de traitement des déchets carnés ?

En Guadeloupe, l'unité aurait une capacité de traitement de plus de 9 tonnes par jour. Sur 1000 kg de déchets carnés, il en ressortira 500 kg d'eau, 250 kg d'huile issues des graisses et 250 kg de farines animales.

L'huile servira de combustible pour produire la vapeur d'eau nécessaire au fonctionnement des cuiseurs desquels sortiront la farine. Cette dernière sera transformée en engrai organique.

La matière première servira à l'équarissage des animaux morts dans les élevages et au bord des routes. Il s'agira d'un service gratuit placer sous la responsabilité de l'Etat.

La valorisation des déchets carnés sera réalisée par un prestataire privé. Il récupérera et traitera les déchets des boucheries, des saisies douanières et des déchets d'abattoirs.

A la une Outremer

Présidentielle 2017 : "Pas besoin d'être grand clerc pour deviner ce que je vais faire" au 2ème tour (Mélenchon)
Tous les articles Outremer