Actualités

©

jeudi 13 juillet 2017

Accidentologie : le bilan avant ce long weekend

A l'approche de ce long weekend festif, il convient d'appeler à la plus grande responsabilité de tout un chacun sur les routes. Même si le premier semestre est moins dramatique que celui de l'année dernière 2016, les chiffres restent tout de même assez importants notamment en termes de décès. 20 tués depuis le 1er janvier, ils auraient pu être évités dans la majeure partie des cas si les règles de sécurité avaient été respectées.

Dans le dernier bilan de la sécurité routière, on dénombrait 20 tués pour 19 faits mortels. 176 accidents au total contre 177 l’an passé. 20 tués contre 37 soit une baisse d’environ 48%. Parmi ces décès, nous avons 9 en voiture et 11 usagers vulnérables dont 4 en cyclomoteur, 2 en moto, 2 en vélo et 3 piétons.

Ce sont 17 tués de moins par rapport au premier semestre 2016 ce qui représente une baisse importante mais qui ne risque pas de se prolonger si les comportements ne changent pas, aux vues des derniers faits ces jours derniers. Tous les autres indicateurs sont également en baisse à l’exception du nombre de blessés légers (+36%) et du nombre de victimes (+2%). Le nombre d’usagers vulnérables décédés est en baisse par rapport à 2016, près de la moitié. Ces usagers représentent tout de même 55% des décès cette année.

20 décès enregistrés depuis janvier

Notez que 59% des accidents ont eu lieu de jour. 17 hommes et 3 femmes (entre 18 et 80 ans) ont perdu la vie. Les plus de 45 ans représentent 59% des tués et l’alcool est souvent à l’origine de 24% des accidents mortels. Dans 29 % des cas, le conducteur du véhicule était seul impliqué. 43% des accidents ont eu lieu sur routes nationales contre 13% sur Routes départementales et 44% sur voies communes ou autres. Pour finir, depuis le début de l’année, ce sont déjà plus de 57 000 flashs qui ont été enregistrés par les différents radars. Un seul conseil: Tous responsables !