Actualités

©

jeudi 13 juillet 2017

Tuée par le souffle d'un avion à Saint-Martin

Une touriste néo-zélandaise de 57 ans en vacances à Saint-Martin est décédée hier mercredi lorsque le souffle des réacteurs d'un avion l'a projetée sur un bloc de béton. La victime a été prise en charge mais n'a pas survécu à ses blessures graves.

Une Néo-Zélandaise de 57 ans a perdu la vie à Maho Beach, sur l'île de Saint-Martin. La victime observait le spectacle bien connu de cette plage située en bordure de l'aéroport de Princess Juliana. Située en bout de piste de décollage et d'atterrissage, la plage est réputée pour longer l'aéroport et les touristes se plaisent à regarder les avions les survoler à quelques dizaines de mètres à peine, ramenant des photos, vidéos et sensations à couper le souffle comme souvenirs.

Mais cette "attraction" touristique populaire chez les casse-cou comporte aussi des dangers, comme le prouve l'incident qui a coûté la vie à la quinquagénaire. Malgré les nombreux panneaux d'avertissement, des blessés ou des morts sont à déplorer chaque année. Car si les curieux ne risquent pas d'être touchés par les appareils, ils sont néanmoins exposés au souffle des réacteurs, lesquels s'avèrent particulièrement dangereux.

Mais c'est aussi une sensation forte recherchée par certains qui se postent même juste derrière les barrières de sécurité pour être propulsés jusqu'à la mer. Les chutes tournent parfois très mal, comme dans le cas de la Néo-Zélandaise qui a été mortellement projetée contre un bloc de béton après le passage d'un Boeing 737.