Actualités

©

lundi 13 novembre 2017

Perturbation dans le transport scolaire en Nord Basse-Terre

Quelques 200 élèves ne bénéficient plus du transport scolaire, assuré principalement dans le Nord Basse-Terre par la société Voyageurs. La SARL est en proie à de grandes difficultés financières à cause du non-paiement de factures par certaines collectivités.

Depuis 3 mois, le dirigeant de la société Voyageurs, basée aux Abymes, s’acharne à relancer les collectivités. Prestataire de service pour le ramassage scolaire d’environ 200 élèves à Baie-Mahault, Lamentin, Petit-Bourg, Capesterre Belle-Eau et Le Gosier, le transport est interrompu depuis mardi 7 novembre. La faute à un trou de 180.000 euros dans les caisses de l’entreprise, causé par l’attente du paiement de prestations pourtant assurées.

Certaines collectivités seraient coupables de négligence dans la validation des factures adressées ensuite au Conseil Départemental de Guadeloupe, en charge de régler les sommes dues. Le département ferait aussi, selon le transporteur, la sourde oreille concernant cette situation très préoccupante et désormais également handicapante pour de nombreux élèves et leurs parents.

Grosse inquiétude

Avec le jeu du transfert de compétence entre le Conseil Départemental et le Conseil Régional, l’avance de 95% des factures du mois de septembre habituellement accordée aux sociétés de ramassage scolaire n’a, cette année, pas été réglée. C’est donc l’inquiétude pour les 11 salariés de la société Voyageurs. La menace plane désormais sur la saisie de 2 des 20 véhicules de son parc. Et en attendant que la situation se régularise, le transport scolaire n’est plus assuré jusqu’à nouvel ordre.