Actualités

©

mercredi 14 février 2018

Tirs mortels en marge du carnaval : le point sur l'enquête

Un mardi gras entaché de morts violentes. Après un premier meurtre commis à Gourbeyre dans l’après-midi, un autre drame s’est produit en fin de soirée à Pointe-à-pitre, en marge du défilé carnavalesque. Un jeune de 21 ans a été mortellement atteint par balle tandis qu’un autre sérieusement blessé, a été évacué par les secours. Le point sur l’enquête.

Le mobile exact de cette agression demeure inconnu. Les enquêteurs attendent que l’autre blessée soit audible. Pris en charge aux Eaux Claires, il se pourrait selon nos sources, que l’individu aurait beaucoup à dire sur cette fusillade, Aurait-il participé à la rixe ? Cette piste n’est pas du tout écartée. Pour rappel, vers 23h mardi soir, alors que le groupe Akiyo faisait une halte non loin, une bagarre a d’abord éclaté rue Gagarine. Des poings, les jeunes en sont venus aux armes. Plusieurs douilles ont été retrouvées par terre après coups par les policiers. Mais une seule a suffit à tuer la victime.

Le défunt âgé de 21 ans a été touché sur le haut du corps, le projectile entré par le flanc droit a littéralement traversé son corps avant de se loger derrière la colonne vertébrale. Il faut savoir que le jeune homme était très connu des services, une information judiciaire pour assassinat était semble t-il ouverte à son encontre, de plus il faisait l’objet d’un mandat de recherches pour des violences commises en 2017. 

Le témoin clé hospitalisé devrait lorsque son état de santé le permettra, être auditionné par les agents de la police judiciaire en charge des investigations. Certaines rumeurs laissent entendre qu’il pourrait s’agir de représailles suite à un vol précédent suivi de menaces de représailles, mais à ce stade, rien ne permet de confirmer cette thèse.

Parmi les personnes qui ont prodigué les premiers soins, un témoin de la scène qui préfère rester anonyme :