Actualités

©

dimanche 20 août 2017

Contre la montre : Carène double la mise à Montsinéry, Ringuet limite la casse…

Boris Carène (sélection Guadeloupe) a confirmé, dimanche après-midi, au cours du contre la montre individuel arrivant à Montsinéry, sa victoire du matin à l'issue d'une étape difficile dont l'arrivée était jugée dans la même commune (voir cet article). Teddy Ringuet (sélection Guyane) décroche une très honorable troisième place dans le chrono après son raid de la matinée en compagnie du Guadeloupéen. Le Guyanais perd toutefois sa seconde place au classement général pour une poignée de secondes au profit du vainqueur de la 1ère étape Melvin Rullière (Centre-Nord) deuxième du contre la montre.  Après son rallye du matin sur une soixantaine de kilomètres d'échappée en compagnie de Teddy Ringuet, Boris Carène a réédité une performance au cours du contre la montre en étant le seul coureur du peloton à descendre sous les 19 minutes ( 18 minutes et 54 secondes) sur les 15 km du chrono individuel entre Tonnégrande et Montsinéry au menu de l'après-midi. Déshabillé le matin, l'ex-maillot jaune Melvin Rullière (Centre-Nord) qui n'a pas dit son dernier mot, s'est invité ce dimanche après-midi à la lutte entre les deux fers de lance de ce début de Tour en prenant la seconde place du chrono confirmant sa bonne forme et sa victoire d'étape de samedi. Avec son chrono de 19 mn 25 s, Rullière termine à 31 secondes de Carène et précède Teddy Ringuet, 3ème de ce contre la montre (en 19 mn 43 s) de 18 secondes. Troisième au classement général à la mi-journée à une dizaine de secondes de Ringuet, à l'issue de l'étape des bosses, Rullière repasse donc à la seconde place du général à l'issue du contre la montre à un peu plus d'une minute de Carène et moins de 10 secondes ( 8 selon nos informations) devant Ringuet.

Lui premier, moi troisième. On a lâché un peu de plumes ce matin donc c'est bien (Teddy Ringuet)
A l'issue du contre la montre, Teddy Ringuet s'estimait satisfait au micro de nos confrères de Guyane 1ère : «C'est pas mal" a-t-il commenté au sujet de l'écart, loin d'être insurmontable ( 1 mn 09 ou 1mn 10 s) qui le sépare de Carène au général à l'issue de ce second tronçon de la deuxième étape. « Lui premier, moi troisième (du contre la montre, ndlr). On a lâché un peu de plumes ce matin donc c'est bien" a ajouté le leader de la sélection Guyane. Au regard de ce sentiment de flottement voire de désorganisation offert aux suiveurs par l'équipe de Guadeloupe lors du premier tronçon de dimanche (avec deux coureurs Barolin et Sablon contre-attaquant derrière Carène échappé et offrant un point de mire au maillot jaune), à l'issue de son deuxième succès de la journée, pour Boris Carène, l'heure était au langage diplomatique : « L'objectif aujourd'hui était de revenir au classement général. J'ai une très bonne équipe, c'est un groupe soudé (...) J'ai le jaune mais c'est la victoire de toute une équipe". Alors que l'intéressé aura surtout du compter sur lui même, matin comme après-midi, ce dimanche. A partir de maintenant, il va vraiment falloir que cette équipe de Guadeloupe démontre qu'elle est «soudée", comme le prétend son leader, pour ne pas perdre les pédales. Car désormais, hormis un second contre la montre, ce Tour de Guyane n'offre plus que des étapes pièges sans grosses difficultés topographiques, avec d'improbables échappées pouvant prendre le large. C'est la question principale sur toutes les lèvres au bout de deux étapes : la Guadeloupe pourra-t-elle contrôler tout le monde pendant les 7 jours de course qui restent ? Alors que les écarts ne sont pas encore très importants : moins de 2 minutes, par exemple, entre les cinq premiers du général... FF

Un plateau sans doute moins relevé qu'au Tour de Guadeloupe

Sur un chrono individuel, on ne peut pas tricher (sauf à être dopé) en tout cas sur sa forme du moment. A ce sujet, le strict résultat chronométré du contre la montre plat du dernier Tour de Guadeloupe (voir le classement de l'étape en question) nous laisse penser qu'il y a sans doute moins de coureurs de bon niveau dans ce Tour de Guyane qu'au récent Tour de Guadeloupe. Sur son île en effet, même s'il avait déjà beaucoup donné lors d'étapes précédentes (mais ses adversaires aussi), Boris Carène n'avait terminé "que" 4ème du contre la montre des Abymes. Teddy Ringuet, pour sa part, sans doute beaucoup moins motivé que sur le Tour de Guyane, n'avait, lui, pris "que" la 16ème place de ce chrono plat du Tour de Guadeloupe. C'est tout de même un bon comparatif du niveau d'ensemble.