Actualités

©

lundi 21 août 2017

Le Guyanais Tsang Yee Moi dernier rescapé d’une échappée de mal classés qui arrangeait bien les leaders

Le jeune Guyanais de l'Espoir Cycliste Guyanais (ECG) Terry Tsang Yee Moi, dernier rescapé d'une échappée au long cours, sous l'œil longtemps bienveillant d'un peloton des cadors ayant choisi de ronronner sur la majeure partie du parcours, s'est néanmoins imposé de belle manière à Sinnamary, à l'issue d'une troisième étape de plus de 150 km dépourvue de grosses difficultés. Les bons de sortie étaient accordés avec une certaine largesse ce lundi au cours de la 3ème étape du Tour de Guyane reliant Cayenne à Sinnamary après un détour par le CD5 du côté de Montsinéry-Tonnegrande puis par Guatemala. Après deux tronçons pas simples dimanche - une demi-étape avec des bosses dans sa première partie le matin, un contre-la-montre individuel l'après-midi- les cadors avaient décidé de souffler et de signer une sorte de pacte de non agression en direction de la commune où a été implanté le pas de tir Soyouz. Les baroudeurs pas dangereux au général qui souhaitaient prendre l'air ont donc obtenu un bon de sortie, l'équipe guadeloupéenne du maillot jaune Boris Carène se contentant d'imprimer un tempo pas démentiel sur un trajet plutôt roulant. A une dizaine de kilomètres de l'arrivée, ils n'étaient plus que quatre en tête (Terry Tsang Yee Moi, Maurice Buzaré du Vélo Club Guyanais, Thierry Ragot de la sélection de la Martinique et Grégoire Salmon de l'ES Torigni) alors que le peloton avait décidé de hausser enfin le rythme, certaines équipes escomptant encore sur un regroupement général et un sprint massif pour remporter l'étape. Maurice Buzaré était le premier des quatre rescapés de l'échappée matinale à se relever suivi à 3 kilomètres de l'arrivée par Thierry Ragot alors que le peloton était plus que jamais aux trousses des fuyards. A 1,1 km de l'arrivée, Terry Tsang Yee Moi, porteur du maillot des "points chauds" (donc le plus régulier aux sprints intermédiaires en cours d'étape depuis le départ du Tour) plantait sèchement son dernier compagnon d'échappée, Grégoire Salmon qui n'avait pas ménagé sa peine alors que le peloton était sur leurs talons. Tsang Yee Moi terminait en poursuiteur et gardait sur la ligne deux vélos d'avance sur James Grinville (Sélection Guyane) lequel réglait le sprint du peloton mais pour la seconde place. Pas de changement au classement général (voir en lien les différents classements) pour ce qui aura constitué une étape de transition pour les leaders. FF