Actualités

© CARLISLE JNO BAPTISTE - Photographe : AFP/Archives

mardi 19 septembre 2017

Cinq choses à savoir sur l'île de la Dominique

CARLISLE JNO BAPTISTE - Photographe : AFP/Archives
Opération d'évacuation le 31 août 2015 sur l'île de la Dominique, touchée par la tempête tropicale Erika

Située entre la Martinique et la Guadeloupe, la Dominique, déjà durement frappée par la tempête Erika en 2015, abrite la plus importante communauté d'indiens caraïbes de la région.

- "L'île nature" -

Nichée au coeur des petites Antilles, ce territoire anglophone de 754 km2 est surnommé "l'île nature". Le Parc national de Morne Trois Pitons, une forêt tropicale luxuriante sur les pentes d'un volcan culminant à 1.342 m, est classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Le site présente la "diversité biologique la plus riche des petites Antilles", précise l'organisme.

- Endeuillée par Erika -

En août 2015, l'île a été ravagée par la tempête tropicale Erika, qui a fait 31 morts et des dizaines de disparus en provoquant éboulements et glissements de terrain.

En 1979, la Dominique avait déjà été dévastée par David, un ouragan de catégorie 5, qui avait fait 56 morts et laissé 75% de la population sans abri.

- Indépendante depuis 1978 -

THIERRY CHARLIER - Photographe : AFP/Archives
Le Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, le 10 juin 2015 à Bruxelles

Ancienne colonie britannique, la Dominique -- à ne pas confondre avec la République Dominicaine -- est indépendante depuis 1978 et membre du Commonwealth. La capitale Roseau est le siège du gouvernement de cette république parlementaire. Roosevelt Skerrit en est le Premier ministre depuis 2004.

- Refuge des indiens caraïbes -

L'île de 73.000 habitants (Banque mondiale, 2016) abrite une communauté de quelque 3.000 indiens caraïbes (ou kalinagos), la plus importante de la région. Population amérindienne originaire du Venezuela, les Caraïbes ont migré à la fin du IXe siècle vers les Antilles, avant d'être décimés par l'arrivée des colons européens.

Le relief escarpé de la Dominique a permis aux Caraïbes qui y vivaient de résister à l'invasion coloniale. En 1903, un territoire de 1.500 hectares leur a été attribué par la Grande-Bretagne sur la côte nord-est de l'île. Ils y élisent leur propre chef.

- Une économie qui se relève d'Erika -

Le pays a pâti de la crise internationale, tombant en récession en 2012. L'économie de l'île a de nouveau été affectée par les dévastations causées par la tempête Erika. En 2016, principalement en raison des activités de reconstruction, la Dominique a renoué avec la croissance (+2,8% selon le gouvernement).

Le tourisme est la première ressource du pays, qui tente de développer l'écotourisme.

La culture de la banane, autrefois une ressource importante pour le pays, a subi de plein fouet les conséquences d'une maladie qui a détruit une partie des plantations au cours des dernières années.

Outre une importante activité de services pour le compte d'universités américaines, la Dominique est aussi un centre financier offshore, avec environ 12.800 sociétés enregistrées localement.