Actualités

©

jeudi 12 octobre 2017

Décès de Marcelle Prudent, ancienne directrice de la DDASS-Martinique

Marcelle Prudent, née Titina, 85 ans, ancienne directrice de la direction départementale des affaires sanitaires et sociales de la Martinique est décédée, mardi 10 octobre 2017 à Fort-de-France. Elle avait pris sa retraite en 1991 au terme d’une riche vie professionnelle et associative.

Marcelle Titina, épouse Prudent, s’est éteinte, mardi 10 octobre 2017,  à son domicile de Fort-de-France à l’âge de 85 ans. Née le 16 novembre 1931, elle était la benjamine d’une fratrie de six enfants, une sœur et quatre frères parmi lesquels Théodore et Henri Titina.

Militante catholique et associative durant de nombreuses années, Marcelle Prudent tire sa révérence au terme d’une vie professionnelle entamée dans les années 50 dans l’administration de la santé.

Hypokhâgne, études de droit et de gestion, concours d’entrée dans l’administration centrale du ministère de la Santé, son parcours professionnel l'a conduit vers sa Martinique natale au début des années 60. A la direction régionale des affaires sanitaires et sociales, elle gravit plusieurs échelons.

D’abord chef de bureau, elle sera ensuite la première martiniquaise inspecteur de 1ère classe avant de devenir en 1977, inspecteur principal dans cette administration.

Dix ans avant de prendre sa retraite, nous sommes en 1981, Marcelle Prudent est affectée à la direction régionale de la sécurité sociale Antilles-Guyane. Deux ans après, elle deviendra directeur régional par intérim de cet organisme.

C’est l’époque de la décentralisation y compris dans le domaine de la santé. Elle sera nommée à la tête DASS Etat de la Martinique en 1983. Une fonction de directeur qu’elle va exercer jusqu’à sa retraite en 1991.

Une riche vie associative marquée par le militantisme catholique

Parallèlement à sa carrière professionnelle, en catholique militante, Marcelle Prudent mènera une vie associative dense. Et elle n’a pas oublié sa jeunesse chez « Cœur Vaillante et Ame Vaillante ».

C’est peut-être de là que vient son engagement auprès des futurs mariés. Avec son mari, soutenu par le père Gabriel Valard, elle va fonder dès son retour au pays natal en 1964, l’association des centres de préparation au mariage.

La création de l’antenne Martinique du CLER (Amour et Famille), le groupe de prières des Frères de la Visitation de Cluny, la communauté du Chemin Neuf et Radio Saint-Louis ont jalonné sa vie associative.

Marcelle Prudent et son mari Guy Prudent

D’aucuns se rappelleront la voix douce et le sourire apaisant de Marcelle Prudent. Chevalier de l’Ordre nationale du mérite, elle était aussi membre de l’association martiniquaise pour l’éducation des déficients auditifs et visuels (AMEDAV), des anciennes élèves du lycée de Jeune fille et du club soroptimist de Fort-de-France sud.

Une veillée aura lieu ce jeudi soir 12 octobre à la salle paroissiale de l’Eglise de Coridon à Fort-de-France. Et ses obsèques seront célébrées par Mgr David Macaire demain vendredi 13 octobre à 15 heures à la cathédrale de Fort-de-France.