Actualités

©

jeudi 17 mai 2018

Au Gros-Morne, des terrains achetés au prix fort sont devenus inconstructibles

Le nouveau Plan Local d'Urbanisme de la commune du Gros-Morne crée l'émoi chez les habitants du quartier Poirrier. Des terrains vendus comme aménageable il y a 30 ans sont désormais classés inconstructibles.

Des terrains dont la valeur passe 80 000 à 5000 euros. C'est la désagréable surprise qu'ont eu les habitants du quartier Poirrier au Gros-Morne. Le 4 décembre 2017, le conseil municipal a voté un nouveau plan d'urbanisme qui classe ces terrains auparavant constructibles en terres agricoles et donc inconstructibles.

Une décision qui fait donc perdre de la valeur à ces terrains. Sur six d'entre eux des constructions ont été réalisées. Elles ne seront pas détruites. Par ailleurs, les propriétaires qui ont obtenu leur permis de construire avant la modification du PLU pourront construire leur bien. Mais ce n'est pas le cas de tous les habitants du quartier. 26 d'entre eux ont rédigé une pétition dans laquelle ils exigent que la mairie revienne sur sa décision.

Ecoutez les habitants du quartier Poirrier :

De son côté, la municipalité et la DEAL s'appuient sur des études de terrain pour justifier cette décision. Un premier repérage sur plusieurs parcelles a été fait en 2013. Il prenait en compte les glissements de terrain, les inondation et autres aléas climatiques et géologiques. Des des paramètres qui ont des impacts sur les constructions actuelles et à venir.

Gilbert Couturier explique les raisons du nouveau zonage :

La réunion organisée hier soir notamment avec des représentants de la DEAL n'a cependant pas réussi à apaiser les inquiétudes des propriétaires quant à cette situation.