Actualités

©

samedi 18 mars 2017

Présidentielle : 11 candidats en lice

Le Conseil Constitutionnel a dévoilé ce samedi matin la liste officielle des prétendants, parmi lesquels se trouve le prochain, ou la prochaine, pensionnaire de l'Elysée. Ils sont 11 à avoir obtenu les 500 parrainages indispensables pour être au présents au premier tour. Lors du dernier scrutin de 2012, ils étaient 10 à avoir obtenu les 500 parrainages nécessaires. Cette fois, il y en a un de plus : Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jacques Cheminade, Jean Lassalle, Jean-Luc Mélenchon, François Asselineau et François Fillon.

"C'est entre ces 11 candidates et candidats, dont la liste sera publiée au Journal Officiel, que les électeurs français auront à choisir le prochain président de la République", a annoncé le président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabius, lors d'une conférence de presse ce samedi matin.

En tout, ce sont 14 296 parrainages qui ont été validés, parfois à la dernière minute, notamment en raison du décalage horaire Outre-mer, expliquait un membre de l'équipe de la haute juridiction. 42 parrainages ont été envoyés et validés par des élus de Martinique. 12 pour Emmanuel Macron, 6 pour Rama Yade, 5 pour Nathalie Arthaud, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou, 4 pour Benoît Hamon et François Fillon, 1 pour François Asselineau.



En ce qui concerne la Guadeloupe, 56 parrainages ont été validés. 26 pour Emmanuel Macron, 15 pour Benoît Hamon, 7 pour François Fillon, 3 pour François Asselineau, 2 pour Jean-Luc Mélenchon et Rama Yade et 1 pour Alain Juppé.

En Martinique et en Guadeloupe, on a donc surtout soutenu Emmanuel Macron. Dans les autres territoires d'Outre-mer, 120 parrainages ont été envoyés par les élus de Polynésie française qui ont choisi Oscar Temaru et Marine Le Pen. On compte 69 soutiens de la Réunion, surtout pour François Fillon. 52 de Nouvelle-Calédonie dont la majorité pour Oscar Temaru et François Fillon, 40 pour la Guyane dont les élus ont surtout parrainé Emmanuel Macron. A Mayotte, ils sont 26 à soutenir en premier François Fillon. A Saint-Martin et Saint-Barthélémy aussi, l'ancien Premier ministre a reçu la plupart des 9 parrainages validés. 

 Dans les listes du Conseil Constitutionnel, on compte encore 6 soutiens de Wallis et Futuna, autant pour Emmanuel Macron que François Fillon et 2 de Saint-Pierre et Miquelon, l'un pour Michèle Alliot-Marie et l'autre pour Jean-Luc Mélenchon.

Aline Druelle
@AlineDruelle