Actualités

©

lundi 09 octobre 2017

"La multiplication des ouragans n'est pas un accident" pour le Secrétaire général des Nations Unies

C'est ce qui s'appelle mettre le pied dans les plats et le Secrétaire général des Nations Unis n'y est pas allé de main morte. De passage à la Dominique, António Guterres a appelé la communauté internationale à reconnaître sans ambiguïté que la plus grande intensité et la multiplication des ouragans dans les Caraïbes cette saison « ne sont pas un accident ».

Lors d'une conférence de presse conjointe dimanche avec le premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, Antonio Guterres a martelé que ces phénomènes "était le résultat du changement climatique (...) Je vois parfois des gens dire que nous avons toujours eu des ouragans, des tempêtes ou des sécheresses. C'est vrai. Mais ce que nous n'avons jamais eu, c'est cette intensité, cette fréquence et ces impacts dévastateurs ».

L'OMM en exemple

Pour appuyer ses dires, le chef de l'ONU s'appuie sur les conclusions des recherches menées par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) « Et évidemment, c'est le changement climatique qui est derrière cela », a-t-il rappelé. « Aujourd'hui, il existe une preuve scientifique que le changement climatique est en grande partie responsable de cette augmentation dramatique de l'intensité et de la dévastation causées par les ouragans dans les Caraïbes et par de nombreux autres phénomènes dans le monde."